Pour lutter contre les symptômes de dérèglement de l’intestin et du ballonnement abdominal, la météospasmyl représente l’un des calmants souvent prescrits par les docteurs spécialistes. Il sera question dans cet article de donner un bref aperçu sur ce médicament.

Quels sont la composition, la posologie et le mode d’administration de la météospasmyl ?

La météospasmyl est un calmant appartenant à la famille des antispasmodiques comprenant 60 mg de l’Alverine citrate et de 300 mg de Siméticone. En effet, déconseillé par mesure de prudence pour la femme enceinte et celle qui allaite un enfant, la meteospamyl n’est prescrite qu’aux adultes.

Suivant donc la posologie, ceux-ci peuvent donc prendre, une, deux ou même trois fois le médicament par jours avant tout repas. Par ailleurs, toutes personnes présentant une sensibilité à l’Alverine et une sensibilité à la Simeticone ne doivent pas se faire traiter par météospasmyl.

Pour enfin finir, la délivrance de ce médicament n’est pas soumise à une prescription médicale et se présente sous forme de capsule molle oblongue de taille six et ayant pour code ATC A03AX58.

Quels sont les effets secondaires de l’utilisation de la météospasmyl ?

Le pansement par météospasmyl peut engendrer la naissance de quelques effets secondaires chez le patient. Il s’agit en premier des affections hépatobiliaires, les affections gastro – intestinales, et ensuite les troubles du système immunitaire. À l’instar de ce qui précède, notifions que d’autres effets secondaires peuvent s’afficher chez le patient.

Il s’agit des vertiges chroniques, la nausée et les affections nerveuses. Ces effets indésirables peuvent différer d’un patient à un autre. Il est donc conseillé d’aller vers son médecin en cas de constat. En outre, pour être à l’abri des maux digestifs, il est conseillé de respecter les règles d’hygiène alimentaire suivante : on peut citer entre autres la limitation des repas riches en lipides, en hydrate de carbone (les légumes) et la réduction de la consommation de l’alcool.