Comme vous le savez, toute auto doit impérativement être assurée. Cette assurance vous permet de vous protéger vous ou votre véhicule. Toutefois, il faut savoir qu’il existe plusieurs assurances auto proposant des garanties différentes.

Dans cet article, il sera question de l’assurance tous risques. Qu’est-ce que c’est ? Dans quels cas elle n’est plus valable ?

L’assurance tous risques, c’est quoi ?

Il s’agit d’une des composantes de l’assurance auto qui a la particularité d’être la plus complète. En effet, elle met à votre disposition le plus large éventail de garanties possibles qui vous assure d’être protégé dans quasiment toutes les circonstances. Il convient de préciser que cette couverture est valable même quand votre responsabilité est engagée.

Par ailleurs, il faut dire que visitez est également la plus chère de toutes les assurances auto. C’est d’ailleurs le facteur qui est à l’origine de son boycotte par de certains automobilistes. Cependant, l’étendue de sa couverture a de quoi donné à réfléchir. Entre autres, on peut citer :

  • le vol ; 
  • l’accident ; 
  •  les incendies ; 
  • les dommages corporels ; 
  • les dégâts dus à un aléa catastrophique ou naturel ; 
  • etc.

Toutefois, vous devriez prendre garde sur un certain nombre de points.

L’assurance tous risques : les exceptions

Tout d’abord, vous devez savoir que les garanties contenues dans un contrat d’assurance tous risques sont variables d’un assureur à l’autre. Du coup, avant de souscrire, prenez soin de bien vous renseigner, mais surtout, de comparer plusieurs prestataires.

Par ailleurs, contrairement à ce que sous-entend son appellation, cette assurance possède également ses points d’exceptions. Vous avez beau réussi à dénicher la meilleure assurance tous risques au monde, dans certaines situations, vous serez livré à vous-même.

Par exemple, si vous vous rendez responsable d’un accident après avoir enfreint le code de la route, ou que vous avez transgressé l’une des clauses soutenant le contrant, vous ne serez plus couvert. Tâchez donc de vous renseigner sur les situations qui ne sont pas prises en compte dans votre contrat, et de bien maîtriser les clauses générales et particulières qu’elle contient.