Sport d’extérieur qui renferme de nombreux bienfaits pour la santé, l’équitation, se pratique avant tout par passion. Si vous aimez la nature, les animaux et surtout le cheval, alors monter à cheval et les séances d’équitation, vous permettraient de vous détendre et de vous ressourcer, en compagnie de votre animal préféré. Si vous n’êtes jamais monté sur un cheval, voici ici quelques conseils qui vous aideront pour un début.

Bien choisir son centre équestre

Généralement, pour s’adonner au sport, on a juste besoin de ses baskets. Mais certains sports comme l’équitation sont exigeants et demandent qu’on suive des cours et bien s’équiper avant de commencer, pour en savoir plus, cliquez ici. Avoir une bonne forme physique et de bons équipements sont indispensables. Pour commencer, vous devez vous inscrire dans un centre équestre, afin de recevoir les enseignements de base. Pour apprendre à monter à cheval, tournez-vous vers une école d’équitation. En France, il en existe plus de 5000, vous trouverez à coup sûr, un pas loin de chez vous. Prenez donc rendez-vous avec les centres équestres, découvrez les moniteurs et quelques équidés, afin d’avoir une idée sur ce qui se fait dans chaque centre. Ainsi, il vous serait beaucoup plus facile de choisir ce qui vous correspond et qui répond à vos attentes. Une fois inscrit, vous aurez affaire à un moniteur, un cheval calme pour débutant et un bon manège pour vous initier et pratiquer l’équitation.

L’équipement nécessaire

Pour la sécurité du cavalier, le casque ou la bombe sont les accessoires indispensables à avoir. Des gants pour vos mains, un pantalon adapté et des bottes constituent la tenue de base. Avec un équipement adapté à votre taille, vous assurerez mieux votre propre sécurité et serez dans de meilleures conditions pour la pratique de votre sport.

À quel âge peut-on commencer ?

Déjà à partir de 18 mois, un enfant peut apprendre à monter à cheval, par le baby poney. À cet âge, ce serait plus une activité ludique et de découvertes que du sport pour l’enfant. Mais déjà à partir de 6 ans ça devient une véritable activité sportive pour l’enfant et cela demande de l’autonomie et plus de responsabilité.