Devenir son propre patron est le rêve qui plane dans l’esprit de toutes personnes. Cela passe par le fait de se lancer dans l’auto-entrepreneuriat. C’est un secteur qui consiste à créer sa propre entreprise ou sa propre activité rentable. Cet engouement se justifie par les nombreux avantages qui en découlent. L’un d’entre eux est la facilité de démarrer une activité.

Auto-entrepreneuriat pour un démarrage plus simple de votre activité

Faire de l’auto-entrepreneuriat vous permet de commencer votre activité avec très peu d’investissement. L’immatriculation de votre travail se fait aussi très facilement sans que vous n’ayez besoin de statuts spécifiques. Aussi bien les conditions d’auto-entrepreneur que la demande d’immatriculation sont souples comme vous pouvez le voir sur le site web autoentrepreneur.net.

Auto-entrepreneuriat, pour profiter d’une comptabilité plus simple

Se lancer en auto-entrepreneuriat, c’est profiter de l’avantage de voir ses obligations en termes de comptabilité réduire. En effet, dans ce domaine, vous n’êtes pas obligé de tenir la caisse et donc d’établir un bilan comme les autres travailleurs.
La seule obligation que vous avez est celle d’avoir un journal au sein duquel sont détaillées les recettes et les dépenses. L’auto-entrepreneur pourra ainsi déterminer plus facilement le montant restant après le paiement de l’impôt et les cotisations. Très simple, ce type de comptabilité pourra se faire sur un simple document Excel. Les frais de comptable seront ainsi évités.

Auto-entrepreneuriat, pour profiter des aides de l’État

Lorsque vous vous lancez dans l’auto-entrepreneuriat, il vous est possible d’obtenir certaines aides financières provenant de l’État. Ceci est un très grand avantage qui n’est pas à négliger, surtout si vous commencez à peine à faire tourner votre entreprise.
En auto-entrepreneuriat, vous profiterez de l’ACCRE (Aide aux Chômeurs, Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise). Cela vous permet d’être partiellement exonéré des charges sociales.
Il y a aussi l’ARE (Aide Retour à l’Emploi) qui est une sorte de revenu de remplacement que l’auto-entrepreneur continue à profiter. Vous disposez également de l’ARCE (Aide à la Reprise ou à la création d’Entreprises). Elle vous permet de percevoir en capital le coût des allocations d’auto-entrepreneur au chômage.